top of page

Un garçon d'enfer

Dernière mise à jour : 18 oct. 2023

Un garçon d'enfer est un roman de Marc Gérard, publié en collection Passerelle, et destiné à des lecteurs tout public à partir de 12 ans. Parution: 15 mars 2022 Dans ce nouveau roman de Marc Gérard, nous retrouvons le style vif et l'humour que nous avions appréciés dans Tombée des nues, il y a quelques mois. Le personnage principal est une jeune adolescente, Eléna, narratrice de l'histoire, qui est gênée dans son quotidien par la dysphasie dont elle souffre et qui, (ceci explique-t-il cela?), a une sérieuse tendance au mensonge. Eh oui, elle est comme ça, Eléna, elle aime raconter des choses assez invraisemblables, histoire peut-être de se mettre en valeur face aux copines de collège, pas toujours tendres avec elle. C'est finalement assez sympathique, plutôt anodin, et après tout cela ne porte pas à conséquence. Pourtant, il y aura peut-être une fois de trop !

Le roman débute sur cette formule que nous connaissons bien : "Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer!" Tout le monde la prononce, mais personne n'y croit, bien sûr. Et surtout pas Eléna! D'ailleurs, elle sait bien que l'enfer n'existe pas... Pourtant, quand on est une menteuse de son gabarit, il faudrait peut-être un peu se méfier de ce genre de formule toute faite et ne pas prononcer n'importe quoi ! Un peu de prudence ne serait pas de trop.

Se retrouver en enfer, comme ça, subitement, pour quelques petits mensonges bien innocents ? C’est vraiment injuste ! N'en disons pas plus et laissons au lecteur le plaisir de découvrir dans quel guêpier la jeune menteuse s'est fourrée et comment elle va pouvoir s'en sortir .

Eléna est "presque parfaite" nous dit-elle, et ce "presque" est réjouissant. Son art du mensonge, ajouté à sa façon très personnelle de confondre et de tordre les mots, ou encore de déformer les phrases du fait de sa dysphasie, font d'elle un personnage attachant. Dans ses relations avec sa famille et avec ses copines, beaucoup d'ados se reconnaîtront, mais ils auront surtout plaisir à plonger dans l'inconnu avec Eléna et à découvrir avec elle le visage et la personnalité d'un garçon pas comme les autres. Et finalement, l'adolescente n’est pas loin de penser que tout ça en valait la peine : pour rien au monde elle n’aurait voulu rater l’occasion de faire la connaissance de ce garçon d’enfer que nous annonce le titre .

Mélange de réel et de fantastique, histoire originale d'une ado "presque" comme les autres, voici un bon moment de lecture, avec ce roman qui accroche le lecteur d'un bout à l'autre.



Pourquoi on aime Pour l'originalité de l'histoire : la chute d'Eléna, symbolisée par la couverture, et la rencontre avec ce garçon d'enfer nous propulsent dans une histoire mêlant le quotidien et le fantastique avec beaucoup d'originalité.

Pour la plume de l'auteur : Nous avons eu grand plaisir à retrouver le style de Marc Gérard, découvert dans "Tombée des nues": le rythme est toujours aussi dynamique et enlevé, la narratrice nous fait partager ses déboires et ses pensées d'une façon qui sonne très juste.

Pour l'humour: C'est aussi une caractéristique du style de Marc Gérard que nous retrouvons avec plaisir. Ici, outre la situation qui fait forcément sourire, surtout racontée par Eléna elle-même, le lecteur s'amusera également des mots déformés qui fleurissent çà et là dans le récit, et des scènes surprenantes vécues par l'adolescente !

Pour qui Pour adolescents dès 12 ans et au-delà, filles ou garçons.


Si vous n'avez pas lu Tombée des nues, de Marc Gérard, découvrez notre article ici:

Tombée des nues Pour vous procurer Un garçon d'enfer : Lien vers la boutique


Résumé

Moi, Éléna, 14 ans, je serais parfaite si je n’avais pas deux gros défauts…

Un, j’ai beaucoup de mal avec la prononciation de certains mots. Deux, je ne peux m’empêcher de mentir. À cause de ma dysphasie, j’ai dû consulter des spécialistes, orthophonistes, rééducateurs… C’est normal. Par contre, je n’aurais jamais imaginé que mes mensonges me conduiraient tout droit… en enfer.

L’enfer, le vrai ! Avec ses flammes, ses démons, ses tortures… Bon, heureusement, on m’a laissé une seconde chance. Mais me voilà désormais condamnée à ne plus dire que la vérité. Et, pour me surveiller, on m’a assigné un superviseur qui a, comme on dit dans les livres, la beauté… du diable.

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page